23 avril 2024

Cycle de théologie

Les cours, destinés d’abord aux séminaristes et aux religieux en formation, peuvent également être suivis par les agents pastoraux en formation, par les futurs enseignants du cours de religion catholique et, plus globalement, par toute personne désireuse d’approfondir sa foi ou de se former (inscription via l’IDF).

Deux cycles de cours sont organisés au sein du séminaire :
un cycle de philosophie de deux ans et un cycle de théologie de quatre ans.

Si la philosophie tente de saisir la pensée des hommes, telle qu’elle s’est déployée depuis l’Antiquité jusqu’à nos jours, la théologie, quant à elle, s’ancre dans le mystère de la personne de Jésus, Verbe incarné et Sauveur de l’humanité.
La plupart des cours, en philosophie comme en théologie réunissent tous les étudiants du cycle, tous niveaux confondus. Ce choix méthodologique favorise les approfondissements et le soutien mutuel des étudiants.

Le cycle de théologie déploie l’objet de la théologie chrétienne : Dieu, qui adresse sa Parole de Vie aux hommes en Jésus-Christ, et que l’Église a mission de proclamer au monde, sous l’inspiration et dans l’actualité de l’Esprit Saint. C’est à la lumière de l’Écriture, de la Tradition et du Magistère de l’Église que les disciplines théologiques sont enseignées. Cet enseignement gardera toujours une finalité pastorale à l’écoute des questions du monde et de l’Église d’aujourd’hui.
Un accent particulier est mis sur les quatre matières principales suivantes :
  • Écriture Sainte
  • Théologie dogmatique
  • Théologie Morale
  • Liturgie et Sacrements

Pour ces cours, il est fréquent que plusieurs professeurs collaborent et dirigent ensemble le travail des étudiants. À ces matières principales, on ajoute encore :

  • Spiritualité
  • Histoire de l’Église
  • Patrologie
  • Dialogue oecuménique et interreligieux
  • Droit Canonique
Des sessions et des modules à caractère plus pastoral sont organisés au fil de la formation théologique (cf Guide des Formations).
Les professeurs favorisent également la recherche et la réappropriation personnelle de la matière en proposant chaque semestre des travaux écrits de réflexion et de synthèse.
Chaque étudiant est suivi par un tuteur, professeur de la section, ce qui répond à une préoccupation pédagogique essentielle : accorder un suivi intellectuel et méthodologique individuel et personnalisé pour chaque étudiant.

A la fin de chaque semestre, des sessions d’examens, sanctionnent les cours.

Le Séminaire diocésain de Namur est affilié à la Faculté de théologie  et de l’étude des religions de l’Université catholique de Louvain. Ainsi, les séminaristes peuvent obtenir,  moyennant la présentation d’un examen devant un professeur de l’Université et la rédaction d’un mémoire, le grade de bachelier canonique en théologie, qui leur permettra, le cas échéant, de poursuivre la licence canonique ou le master en théologie. 

Dans certains cas, et en suivant plusieurs cours à l’UCL pendant une quatrième année de théologie, les séminaristes peuvent obtenir le bachelier civil en sciences religieuses (diplôme d’état).
A la fin du cycle de théologie, un certificat reprenant le relevé des notes et les crédits obtenus (ECTS) est délivré à l’étudiant.