18 juin 2024

Cours de philosophie de l’année 2024-2025

Le Grand Séminaire de Namur organise cette année avec la Chaire Universitaire Notre-Dame de la Paix un colloque :

Blaise Pascal, un homme aux multiples facettes !

Blaise Pascal (1623-1662) est un scientifique, philosophe et théologien qui peut nous apprendre beaucoup ! Véritable génie, il a exploré de nombreux domaines du savoir : mathématiques, physique, technologie (il a mis au point la « pascaline », première machine à calculer), philosophie, théologie et même entreprenariat (il a lancé le premier réseau de transports en commune parisien). Son œuvre et sa vie sont une source d’inspiration pour tout qui, aujourd’hui, cherche la vérité et veut servir la société. Le colloque voudrait contribuer à mettre en lumière, non seulement les grands apports classiques de ce penseur mais aussi des aspects beaucoup moins connus et originaux de son œuvre et de sa vie.

Diverses thématiques seront abordées lors du colloque organisé par le GSFB et la CUNDP les 24 et 25 février 2025, entre autres : Pascal, mathématicien et physicien de génie, précurseur de l’informatique ; Pascal entrepreneur : la vie économique à la lumière de Pascal ; L’être humain et son action à la lumière de Pascal ; Pascal et l’apologétique dans la société sécularisée contemporaine ; Pascal et la vie spirituelle…

Les interventions et les débats déboucheront sur des moments de convivialité et des temps de prière, qui seront proposés aux participants. L’approche se voudra complète, comme l’était Pascal : intellectuelle, intérieure et attentive au vivre ensemble.

« Pascal, le plus grand génie que la terre ait porté ? », se demandait Charles Péguy… Découvrons-le ensemble !


Description des cours :

Introduction à la philosophie
Les mercredis du semestre 1 (14h-15h45)
P. Paglan Ndenguè [3 ECTS] 

Tout le monde se pose au moins une fois dans sa vie les questions essentielles du sens et de l’existence. Il ne suffit cependant pas de poser des questions et d’avoir une opinion pour être philosophe. Il s’agit plutôt de bien poser les bonnes questions en s’efforçant honnêtement d’y trouver de vraies réponses rationnellement justifiées.

M. l’abbé Paglan donne également cours de Lecture de textes philosophiques (ci-dessous).

 

Lecture de textes philosophiques
Les vendredis 28 mars ; 4, 11 avril; 16, 23 mai  et le mercredi 28 mai (10h35-12h20)
P. Paglan Ndenguè [1,5 ECTS]

Chaque texte philosophique renferme un intérêt. Cet intérêt philosophique du texte représente la solution d’un problème cen­tral, ce qu’il produit historiquement dans la marche des idées et dans la tradition philosophique. Cet intérêt philosophique du texte éveille à la pensée et à l’action. Ce cours a pour objectif d’accompagner les étudiants dans leur lecture de textes philosophiques d’auteurs étudiés dans les autres cours. Il aidera les étudiants à se fa­miliariser au langage des auteurs lus et à leur pensée.

M. l’abbé Paglan donne également cours d’ Introduction à la philosophie (ci-dessus).

 

Histoire de la philosophie de l’Antiquité
Les mercredis du semestre 1 (8h40-10h25)
P.  Dasseleer  [3 ECTS]

Le cours s’ouvre sur une évocation de la naissance de la philosophie en Ionie au VIème siècle avant J.C. et pose la question philosophique fondamentale inhérente à ce qu’on a appelé « le miracle grec », et qui est peut-être aujourd’hui le débat philosophique le plus crucial : la raison est-elle oui ou non une « invention » des Grecs ? Il étudie ensuite, et successivement, la pensée des principaux présocratiques : Thalès, Anaximandre, Anaximène, Pythagore et le pythagorisme, Héraclite, Parménide, Zénon, Empédocle, Leucippe et Démocrite ; le sophisme et la figure de Socrate ; la théorie de la connaissance, la métaphysique et l’anthropologie de Platon ; la physique, l’anthropologie et la métaphysique d’Aristote ; le stoïcisme et l’épicurisme ; et enfin la métaphysique de Plotin telle qu’on peut la dégager des Ennéades.

M. Dasseleer donne également cours d’Histoire de la philosophie médiévale (ci-dessous) et de Métaphysique

Histoire de la philosophie médiévale
Les mardis du semestre 2 (8h40-10h25)
P. Dasseleer [3 ECTS]

Le cours s’ouvre sur une évocation de la rencontre conflictuelle de l’Évangile et de la philosophie chez les premiers Pères de l’Église et rend compte de la solution d’équilibre qui verra peu à peu le jour, déjà chez les Pères apologètes du IIème siècle. Il aborde ensuite plus particulièrement la pensée philosophique de saint Augustin. Il étudie alors successivement le haut Moyen Âge en évoquant très brièvement les figures du Pseudo Denys, de Boèce et de Jean Scot Erigène, la philosophie au XIIème siècle en se centrant sur les pensées de saint Anselme de Cantorbéry et de Pierre Abélard, la philosophie arabe avec Avicenne et Averroès et la philosophie juive avec Maimonide et Avicebron, l’arrivée massive des textes arabes et grecs depuis le milieu du XIIème siècle jusqu’à la fin du XIIIème siècle, ainsi que la naissance des universités. Il consacre alors des chapitres successivement à la pensée de saint Thomas d’Aquin, à la pensée de saint Bonaventure, à la figure de Jean Duns Scot, au nominalisme du XIVème siècle avec Guillaume d’Occam et la via moderna. Il se conclut par un aperçu de la pensée de Nicolas de Cuse.

Pré-requis : Ce cours présuppose l’étude du cours d’Histoire de la philosophie de l’Antiquité (présentation ci-dessus).

M. Dasseleer donne également cours d’Histoire de la philosophie de l’Antiquité (ci-dessus) et de Métaphysique (ci-dessous).

Métaphysique
Les lundis du semestre 1 et 2 (10h35 à 12h20) ; les mardis du semestre 1 (8h40-10h25)
et les mercredis du semestre 2 (10h35 à 12h20)
P. Dasseleer [12 ECTS]

Après une vaste introduction concernant la méthode et l’a priori théologique de la métaphysique occidentale, la première partie du cours s’intéresse à la saisie de l’être et à sa critique. Dans un premier chapitre, on rend raison de cette saisie quant à son pôle objectif. On étudie la différence ontologique, la composition réelle d’être et d’essence au cœur de chaque étant et la doctrine des transcendantaux. Dans un deuxième chapitre, on rend raison de la saisie de l’être quant à son pôle subjectif. On situe d’abord la connaissance métaphysique parmi les divers degrés de la connaissance humaine. On élabore ensuite une métaphysique de la connaissance humaine. Dans un troisième chapitre, on pose et on tente de résoudre la question critique dans une confrontation serrée avec la première des Méditations cartésiennes de Husserl. La seconde partie du cours s’intéresse à l’approche métaphysique de Dieu et de la création. On termine le cours sur quelques considérations sur le monde et sur l’homme en tant qu’ils sont créés.

M. Dasseleer donne également cours d’Histoire de la philosophie de l’Antiquité et d’Histoire de la philosophie médiévale.

Anthropologie philosophique, approche systématique : l’essence de l’existence humaine
Les mercredis du semestre 1 (10h30-12h20) 
R. Jahae [3 ECTS]

Partant de la compréhension de l’homme comme sujet, ce cours esquisse d’abord quelques aspects essentiels de l’être humain – le langage, la socialité, la temporalité, l’historicité et la corporalité – pour ensuite se pencher sur le problème de ce que la tradition considère comme la caractéristique distinctive de l’homme, à savoir son caractère « spirituel », se révélant dans les facultés de la connaissance et de la volonté libre. Des réflexions sur la relation entre « corps et âme » et sur le sens de l’existence humaine conclueront le cours.

 

Anthropologie philosophique, questions contemporaines
Les mardis du semestre 1 (10h30-12h20) 
S. Deprez [3 ECTS]

Notre société semble marquée par de multiples crises : écologique, économique, sociale, culturelle… Nous prendrons la mesure de ce que ces crises offrent comme défis – à la fois dangers et chances – pour une vie plus humaine.

 

Philosophie de la nature
Les lundis du semestre 2 (14h-16h50)
D. Lambert [4.5 ECTS]

Les théories scientifiques ont modifié en profondeur notre compréhension du cosmos et de l’homme. Nous commencerons par donner un panorama des résultats majeurs des sciences contemporaines de la nature : physique, chimie et biologie. Nous passerons ensuite en revue diverses lectures philosophiques de la nature, antiques, médiévales, modernes et contemporaines, pour construire progressivement une philosophie de la nature homogène aux données des sciences les plus récentes. Nous verrons alors comment ce cadre philosophique peut devenir un lieu privilégié pour un dialogue avec la théologie de la création, évitant tout à la fois les écueils du concordisme ou du discordisme. Ceci sera illustré sur les cas particuliers de la cosmologie (différence entre création et commencement de l’univers) et de la biologie de l’évolution.

 

Philosophie du langage
Les jeudis du semestre 1  (8h40-10h25) 
C. Rouard [3 ECTS]

Qu’est-ce que le langage humain ? l’écriture ? le signe linguistique ? Quels liens y a-t-il entre le langage et l’être ? le langage et la pensée ? le langage et la subjectivité ? Que penser de la mécanisation du langage ? Autant de questions que l’on abordera en philosophe en ancrant notre réflexion dans les données de la linguistique contemporaine.

M. l’abbé Rouard donne également cours d’ Heuristique.

 

Droit naturel et philosophie politique
Les mardis du semestre 2  (10h35-12h20) 
A.-M. Libert [3 ECTS]

L’objectif de ce cours est de montrer en quoi et pourquoi le droit naturel est et demeure le fondement solide sur lequel se construit une société politique digne de ce nom. Encore faut-il ne pas confondre « droit naturel », « loi naturelle » et « loi de la nature ». Le droit est affaire de libertés-en-société. Une société politique est une « société de droit ». Mais « le droit » ne se réduit pas aux énoncés du pouvoir politique. À une époque où nos sociétés civiles semblent écrasées par le pouvoir d’un État qui semble lui-même dominé par la puissance de l’Économique, il est plus que nécessaire d’examiner cette « bête curieuse » (P. Simon) qu’est le droit naturel.

 

Histoire et philosophie des religions
Les vendredis des semestres 1 et 2  (8h40-10h25) 
P. Moline [6 ECTS]

À l’heure de la mondialisation, dans une société plurielle, le dialogue interreligieux participe au vivre ensemble. Avec bienveillance et rigueur, nous irons à la rencontre des autres religions.
Homo sapiens est homo religiosus. Ce constat, nous l’observerons de la préhistoire jusqu’aux religions ethniques. Nous aborderons alors l’hindouisme et le bouddhisme : l’Occident n’est-il pas fasciné par l’Orient ? Via les routes de la Soie, nous trouverons le confucianisme et le taoïsme, en Chine, et, au-delà, au Japon, le shintoïsme. Enfin, notre étude portera sur l’islam, religion et civilisation.
Au long de ce parcours, nous créerons des carrefours avec le christianisme : ressemblances et dissemblances nous permettront de mieux connaître notre propre foi.

 

Philosophie de l’art
Les mercredis du semestre 2 (8h40-10h25) 
C. Gosselin [3 ECTS]

Après une introduction visant à éclairer différentes significations des termes « art », « esthétique » et  « philosophie de l’art », le cours s’attachera, en partant des interrogations actuelles de la discipline, notamment autour de l’art contemporain, à dégager les grandes théories esthétiques à travers les principales périodes de l’histoire, de Platon à Derrida en passant par la théologie de l’Image et l’idéalisme allemand. Le parcours se fera dans un dialogue constant avec une sélection d’œuvres choisies parmi les plus représentatives de la séquence chronologique étudiée.

 

Heuristique
Les vendredis du semestre 1 (10h35-12h20, 6 séances, 1 semaine/2)
C. Rouard, C. Germain [1,5 ECTS]

L’objectif du cours d’heuristique est d’initier les étudiants à la recherche en bibliothèque et à la constitution d’une bibliographie scientifique.

Mme Germain donne également cours de Méthodologie générale en propédeutique.
M. l’abbé Rouard donne également cours de Philosophie du langage.

Psychologie générale
Les vendredis 7, 14, 21, 28 février ; 14, 21 mars (10h35-12h20)
B. Robberechts [1,5 ECTS]

Le cours de psychologie se veut une introduction à l’éventail d’approches que l’on trouve dans cette discipline. Voyant comment la psychologie étudie différents champs de la vie humaine (comportement, connaissance, apprentissage, motivation, personnalité, langage), nous prendrons en compte sa méthode et son caractère scientifique. Située dans un cursus de philosophie, la démarche interrogera les visions de l’être humain que proposent différents courants de la psychologie. Elle permettra aussi de caractériser le soin aux personnes qui en découle. Nous chercherons aussi, chemin faisant, à comprendre les relations qui font la vie de la personne.