21 février 2024

Cycle de philosophie

Les cours, destinés d’abord aux séminaristes et aux religieux en formation, peuvent également être suivis par les agents pastoraux en formation, par les futurs enseignants du cours de religion catholique et, plus globalement, par toute personne désireuse d’approfondir sa foi ou de se former (inscription via l’IDF).

Deux cycles de cours sont organisés au sein du séminaire :
un cycle de philosophie de deux ans et un cycle de théologie de quatre ans.

Si la philosophie tente de saisir la pensée des hommes, telle qu’elle s’est déployée depuis l’Antiquité jusqu’à nos jours, la théologie, quant à elle, s’ancre dans le mystère de la personne de Jésus, Verbe incarné et Sauveur de l’humanité.

La plupart des cours, en philosophie comme en théologie réunissent tous les étudiants du cycle, tous niveaux confondus. Ce choix méthodologique favorise les approfondissements et le soutien mutuel des étudiants.

Six domaines constituent le programme des deux années de philosophie :
  • Histoire de la philosophie
  • Métaphysique
  • Épistémologie
  • Anthropologie et philosophie de la nature
  • Philosophie morale
  • Formation humaine et religieuse de base (psychologie, sociologie, introduction à la Bible et au Catéchisme de l’Église catholique, …)

Les cours magistraux sont le plus souvent accompagnés de séances de séminaire où les étudiants, réunis en groupes de travail et aidés par un professeur, ont l’occasion de lire, d’approfondir et de s’approprier les grands textes de la tradition philosophique.

Chaque étudiant suivant un programme complet est accompagné par un tuteur, professeur de la section, ce qui répond à une préoccupation pédagogique essentielle : accorder un suivi intellectuel et méthodologique individuel et personnalisé pour chaque étudiant.

A la fin de chaque semestre, des sessions d’examens et des travaux, permettent de valider les cours.

A la fin du cycle, un certificat reprenant le relevé des notes et les crédits obtenus (ECTS) est délivré à l’étudiant.

Le cursus académique continue ensuite avec le cycle de théologie.