21 mai 2024

cours de philosophie de 2023-2024

Sociologie
Les mardis du semestre 1 (10-35-12h20)
S. Deprez [3 ECTS]

Science des collectifs humains, la sociologie s’est développée à partir de la deuxième moitié du 19ème siècle afin de comprendre et transformer les sociétés modernes. Nous présenterons quelques-uns de ses auteurs, concepts, méthodes et champs d’investigation (travail, éducation…). Une place sera faite à la sociologie de la religion.

 

Introduction à la philosophie
Les mercredis du semestre 1 (16h-17h45)
P. Paglan Ndenguè [3 ECTS] 

Tout le monde se pose au moins une fois dans sa vie les questions essentielles du sens et de l’existence. Il ne suffit cependant pas de poser des questions et d’avoir une opinion pour être philosophe. Il s’agit plutôt de bien poser les bonnes questions en s’efforçant honnêtement d’y trouver de vraies réponses rationnellement justifiées.

 

Métaphysique
Les lundis du semestre 1 (10h35 à 12h20) ; les mardis des semestres 1 et 2 (8h40-10h25)
et les mercredis du semestre 2 (14h-15h45)
P. Dasseleer [12 ECTS]

Après une vaste introduction concernant la méthode et l’a priori théologique de la métaphysique occidentale, la première partie du cours s’intéresse à la saisie de l’être et à sa critique. Dans un premier chapitre, on rend raison de cette saisie quant à son pôle objectif. On étudie la différence ontologique, la composition réelle d’être et d’essence au cœur de chaque étant et la doctrine des transcendantaux. Dans un second chapitre, on rend raison de la saisie de l’être quant à son pôle subjectif. On situe d’abord la connaissance métaphysique parmi les divers degrés de la connaissance humaine. On élabore ensuite une métaphysique de la connaissance humaine. Dans un troisième chapitre, on pose et on tente de résoudre la question critique dans une confrontation serrée avec la première des Méditations cartésiennes de Husserl. La seconde partie du cours s’intéresse à l’approche métaphysique de Dieu et de la création.

 

Histoire de la philosophie moderne
Les vendredis du semestre 1 (8h40-11h25)
P.  Dasseleer  [4,5 ECTS]

Après une introduction qui tente de cerner les prémisses de la modernité, le premier chapitre, consacré au rationalisme classique, est centré sur la figure de Descartes. Il étudie plus précisément la démarche cartésienne dans les Regulae ad directionem ingenii et dans les Méditations métaphysiques. Le second chapitre étudie l’empirisme, surtout sous sa forme la plus radicale, dans l’Enquête sur lentendement humain de Hume. Le troisième chapitre est tout entier consacré au criticisme de Kant. Il se limite à une étude générale de la Critique de la raison pure et de la Critique de la raison pratique. Le quatrième et dernier chapitre, consacré à l’idéalisme allemand, est centré sur Hegel. Il tente d’introduire au système hégélien par une approche générale de l’Encyclopédie des sciences philosophiques.

 

Histoire de la philosophie contemporaine
Les vendredis du semestre 2 (8h40-11h25)
P. Dasseleer [4,5 ECTS]

Le cours essaye de dresser un panorama, forcément incomplet, des grands courants philosophiques du 19ème et du 20ème siècles. Sans entrer dans le détail, il tente, d’un point de vue critique, de cerner les grandes lignes de force qui sont communes aux pensées philosophiques des deux derniers siècles. Il comprend sept chapitres. Le premier, consacré au rejet de la raison métaphysique au 19ème siècle, évoque les figures de Schopenhauer, de Schleiermacher, de Kierkegaard et de Nietzsche. Le deuxième, consacré au positivisme et au néo-positivisme, étudie successivement les pensées de Comte et de Wittgenstein. Le troisième, consacré au marxisme, évoque les figures de Marx et d’Adorno. Le quatrième porte sur le spiritualisme français et est centré sur Bergson, Blondel et Bruaire. Le cinquième évoque la renaissance thomiste au 20ème siècle et le sixième, le néo-kantisme. Le septième, consacré au courant phénoménologique, présente les pensées de Husserl, de Heidegger, de Sartre, de Merleau-Ponty, de Levinas et de Ricœur.

 

Questions spéciales de philosophie
Les mercredis du semestre 2 (16h-17h45) – Namur
P. Dasseleer [3 ECTS]

Le cours abordera le thème, au fondement de la philosophie politique moderne, de l’état de nature chez Thomas Hobbes et chez Jean-Jacques Rousseau. On fera une lecture critique d’un choix de textes tirés du Léviathan, du Discours sur l’origine de l’inégalité parmi les hommes et du Contrat social.

Prérequis : connaissance de l’histoire de la philosophie moderne et contemporaine (ou inscription aux cours d’histoire de la philosophie de l’année).

 

Lecture de textes philosophiques
Les lundis du semestre 2 (10h35-12h20, 6 séances, 1 semaine/2)
D. Nivelle [1,5 ECTS]

Le cours de lecture accompagnée de textes philosophiques a pour objet de familiariser les étudiants à la lecture de textes de grands auteurs de la tradition philosophique. Les textes lus sont liés aux cours suivis durant le semestre.

 

Philosophie morale
Les jeudis des semestres 1 et 2 (8h40-10h25) – Namur
C. Rouard [6 ECTS]

Après avoir été introduit à l’objet spécifique de la philosophie morale, on étudiera la structure de l’agir humain volontaire afin de préciser le point d’insertion de la valeur morale dans l’exercice de notre liberté, réelle et en même temps toujours traversée par divers déterminismes. En fonction de la structure de notre liberté, on analysera ensuite l’essence de la valeur morale et la norme de la conscience morale, en illustrant toutes les solutions logiquement possibles par des exemples concrets. Ce sera alors le moment d’aborder la question délicate du lien entre la loi naturelle et la conscience personnelle. On scrutera le lien entre la moralité et la quête du bonheur et l’on s’interrogera sur les relations entre la morale chrétienne et la morale philosophique. Enfin, on abordera quelques questions éthiques contemporaines que l’on analysera au regard de concepts étudiés.

 

Heuristique
Les mardis du semestre 1 (14h-15h45, 6 séances, 1semaine/2) – Namur
C. Rouard, C. Germain [1,5 ECTS]

L’objectif du cours d’heuristique est d’initier les étudiants à la recherche en bibliothèque et à la constitution d’une bibliographie scientifique.

 

Épistémologie
Les mercredis des semestres 1 et 2 (10h35-12h20)
R. Jahae [6 ECTS]

Les questions de l’épistémologie – qu’est-ce que le savoir ?, la vérité ?, comment pouvons-nous savoir ?, quel est le sens de nos concepts ?, pouvons-nous avoir de la certitude ? etc. – ont occupé la philosophie dès ses débuts, mais elles ont reçu une nouvelle urgence par le développement spectaculaire des sciences de la nature depuis le 16ème siècle. Dès lors, le savoir est de plus en plus identifié au savoir scientifique. Dans le monde académique, l’épistémologie s’est progressivement transformée en philosophie des sciences et en philosophie du langage. Mais ces disciplines ne répondent pas aux questions traditionnelles de l’épistémologie. Loin d’être absurdes, celles-ci accompagnent chaque homme honnête et critique. C’est pourquoi dans ce cours, nous nous proposons de leur consacrer une étude approfondie et systématique.

 

Logique
Les mercredis du semestre 1 (8h40-10h25)
D. Lambert [3 ECTS]

Il s’agit d’une introduction à la logique et à l’argumentation. Nous abordons successivement la logique classique des propositions, la logique des prédicats de premier ordre, en lien avec la théorie du syllogisme, la logique modale (avec quelques ouvertures vers la logique déontique) et enfin certaines logiques non classiques. Nous donnons ensuite une initiation à l’argumentation (techniques argumentatives et détection des sophismes).

 

Psychologie de la religion
Les mardis du semestre 2 (10h35-12h20)
B. Robberechts [3 ECTS]

Pour étudier le comportement religieux de l’homme, le cours propose une démarche à la fois critique et bienveillante. Les étudiants seront sensibilisés à l’aspect critique quand il s’agit, selon une expression d’Antoine Vergote, de saisir la différence entre une attitude religieuse fonctionnelle et la religion humainement vraie, entre des mécanismes qui referment sur des croyances et la dimension personnelle d’un engagement dans la foi. Voulant donner sens à ce que peut être une expérience de Dieu, nous chercherons les dispositions humaines à accueillir la Parole du Seigneur, révélation d’un amour divin et appel personnel. Nous verrons comment la psychologie peut contribuer à discerner, dans une expérience spirituelle, un remaniement de la personne dans l’ouverture de son désir au désir de Dieu.

 

Latin I
Les lundis des semestres 1 et 2 (14h-15h45)  – Namur
D. de Lhoneux [5 ECTS]

Ce cours propose une initiation à la langue latine et vise l’apprentissage de la morphologie et de la syntaxe en vue de la traduction de textes latins d’Église. Chaque cours débute par une prière choisie, traduite et analysée selon la progression des acquisitions grammaticales. Les connaissances linguistiques seront également consolidées de manière très progressive par des exemples tirés du latin scripturaire, ecclésiastique et patristique.

 

Latin II
Les lundis des semestres 1 et 2 (16h-17h45)  – Namur
D. de Lhoneux [5 ECTS]

Ce cours propose un approfondissement des connaissances morphologiques et syntaxiques de la langue latine en vue de la traduction d’extraits d’auteurs chrétiens des premiers siècles (saint Augustin, saint Ambroise, saint Jérôme, saint Grégoire, saint Léon). Une brève présentation de la vie de l’auteur ainsi que du contexte social et religieux de l’époque précède la traduction et l’analyse des textes choisis. La lecture en français des chapitres encadrant le texte étudié prolonge l’approche et complète un commentaire succinct en vue d’une meilleure compréhension. Parallèlement à cette découverte des auteurs latins chrétiens, chaque cours débute par la traduction d’une prière liturgique. Par ailleurs, la clarté et la concision du latin seront également illustrées par des extraits d’encycliques ainsi que des Actes du Concile Vatican II.

 

Initiation au grec biblique
Les lundis du semestre 1 (14h-15h45) les mardis du semestre 2 (14h-15h45) – Namur
S. Theate [5 ECTS]

Ce cours a comme objectif d’introduire les étudiants à la langue des écrits du Nouveau Testament. Les étudiants recevront, selon une méthode synthétique et progressive, les rudiments grammaticaux de la langue, ainsi qu’un vocabulaire suffisant et le plus fréquent dans le Nouveau Testament. Le cours combinera ainsi des explications magistrales sur la grammaire et des exercices progressifs destinés à illustrer et à approfondir l’exposé théorique. Ces exercices, tirés d’extraits du Nouveau Testament, permettront aux étudiants d’appliquer les notions acquises.

 

Lecture de textes bibliques en grec
Les lundis des semestres 1 et 2 (8h40-10h25) – Namur
S. Theate [non-crédité]

Ce cours optionnel est conçu en parallèle avec le cours d’exégèse du Nouveau Testament prodigué chaque semestre. Il est donc un appoint proposé chaque année à tous les étudiants de théologie ayant déjà suivi le cours d’initiation au grec biblique. Il consistera en une révision des acquis et une poursuite de l’apprentissage des éléments essentiels de la grammaire, de la syntaxe et du vocabulaire de la langue grecque, pour rendre possible la lecture et la traduction la meilleure des textes du Nouveau Testament.

lien vers un autre cours de l’abbé Théate : les Prophètes (Ancien Testament)