21 février 2024

Lettre de Noël aux Amis du Séminaire

Lettre de Noël du Recteur du Grand Séminaire Francophone de Belgique, M. l'abbé Joël Spronck :

Namur, décembre 2022.

Cher(e)s Ami(e)s du Séminaire,

Pour notre plus grande joie, l’année qui s’achève aura été marquée par l’ordination de plusieurs séminaristes. Vous en trouverez la liste au verso. Avec la communauté des formateurs, je tiens d’emblée à vous remercier chaleureusement pour votre prière et votre précieux soutien. Car les séminaristes d’aujourd’hui ont besoin d’être soutenus. On le sait : la situation actuelle du monde n’est guère rassurante, la paix est menacée, les crises (écologique, économique, énergétique…) fragilisent notre société. La barque de l’Église elle-même tangue parfois dangereusement… Aussi ne peut-on qu’être admiratifs devant les séminaristes : courageusement, ils sont entrés au Séminaire, parfois sans l’appui de leurs amis et de leur entourage. Avec persévérance, ils prennent le temps de discerner leur appel dans la prière et la méditation de la Parole de Dieu, de s’enraciner en Jésus. Ensemble, ils passent de longues heures à étudier la philosophie et la théologie, en vue d’être un jour envoyés au service des hommes et des femmes d’aujourd’hui, dans les communautés paroissiales de nos différents diocèses.

Le Séminaire, faut-il le rappeler, est un lieu de discernement et de croissance vocationnelle, un lieu où la Parole de Dieu est « semée », en espérant qu’elle produise des fruits de conversion, de sainteté, de charité dans le cœur des séminaristes. Car tel est bien le sens premier, étymologique, du « seminarium », qui signifie littéralement « pépinière », c’est-à-dire un « terrain où l’on fait pousser de jeunes arbres destinés à être ensuite repiqués ». Les séminaires sont nés dans la foulée du concile de Trente (16e s.). Les Pères conciliaires ont alors enjoint aux évêques de réformer la formation des futurs prêtres – qui était à cette époque en déshérence – en érigeant dans chaque diocèse, près de leur église cathédrale, une communauté éducative et spirituelle où les candidats recevraient une formation en vue du ministère de la Parole et des sacrements, en vue de la cura animarum (soin des âmes, soin pastoral) ; bref, une communauté un peu à l’instar de celle des Apôtres qui, pendant trois années, se sont mis à l’école du Christ, avant d’être envoyés pour annoncer le Royaume qui vient. Telle est la finalité pastorale de la formation au Séminaire, qui ne doit jamais être perdue de vue.

Portés par cet élan apostolique, les séminaristes sont ainsi progressivement amenés, au cours de leur formation, à connaître de façon plus précise la situation de leur diocèse et à s’y engager, à discerner les enjeux missionnaires, à analyser et à relire dans la foi les situations humaines, familiales, sociales, qu’ils rencontrent. Leurs insertions en paroisse (merci aux prêtres qui les accueillent et aux équipes d’accompagnement !) et leurs stages dans divers milieux (écoles, hôpitaux, prisons, solidarités, etc.) peuvent grandement contribuer à cela. Précisons aussi que la mission de l’Église a toujours une dimension fraternelle et communautaire, comme nous le rappelle d’ailleurs le processus synodal en cours : il s’agit pour les futurs prêtres de « marcher ensemble », de travailler en équipe, en communion avec les évêques, en co-responsabilité avec les fidèles laïcs, dans l’annonce et l’inscription de l’Évangile dans le monde aujourd’hui. Oui, «sortons pour offrir à tous la vie de Jésus-Christ» (Pape François, Evangelii Gaudium, 49)!

Cher(e)s Ami(e)s du Séminaire, puisse la nouvelle année qui s’annonce se dérouler dans la paix, la joie et l’espérance ! Puissent nos communautés et nos familles être appelantes ! Puisse notre Séminaire continuer à former de futurs prêtres, fraternels et joyeux, courageux et audacieux, profondément ancrés en Jésus-Christ et habités par son Esprit !

Abbé Joël Spronck, recteur
Grand Séminaire francophone de Belgique
                                 Rue du Séminaire, 11B – 5000 NAMUR
joel_spronck@hotmail.com 081/256.457

Ont été ordonnés au cours de l’année écoulée, par l’imposition des mains et le don du Saint-Esprit :

(N.B. Sont repris ici les ordinands qui ont suivi leur formation, en tout ou en partie, au Séminaire à Namur)

Archidiocèse de Malines-Bruxelles :

  • Marc Giraud a été ordonné prêtre le 19 juin 2022 à Bruxelles, par le Cardinal J. De Kesel, archevêque de Malines-Bruxelles.
  • Thaddée Nzazi a été ordonné diacre en vue du ministère presbytéral le 9 octobre 2022 à Ixelles, par le Cardinal J. De Kesel.
  • Deiver David Gonzalez Arce, membre du Chemin Néo-catéchuménal, sera ordonné diacre en vue du ministère presbytéral le 11 décembre 2022 à Jette, par le Cardinal J. De Kesel.
  • Cyril de Nazelle, membre de la Communauté de l’Emmanuel, sera ordonné diacre en vue du ministère presbytéral le 8 janvier 2023 à Ixelles, par le Cardinal J. De Kesel.

Diocèse de Namur :

  • Boris Houengnissou a été ordonné prêtre le 26 juin 2022 à Namur, par Mgr P. Warin, évêque de Namur.
  • Justin Bailly a été ordonné diacre en vue du ministère presbytéral le 30 octobre 2022 à Ciney, par Mgr P. Warin.
  • Antoine-Marie Ngo Thai Hiep sera ordonné diacre en vue du ministère presbytéral le 18 décembre 2022 à Bertrix, par Mgr P. Warin.

Diocèse de Liège :

  • Guillaume Giroul a été ordonné prêtre le 3 juillet 2022 à Liège, par Mgr J.-P. Delville, évêque de Liège.
  • Nikola Halleux a été ordonné diacre en vue du ministère presbytéral le 12 novembre 2022 à Liège (Outremeuse), par Mgr J.-P. Delville.

Diocèse de Tournai :

  • Éloi Meva’a a été ordonné diacre en vue du ministère presbytéral le 9 octobre 2022 à Mouscron, par Mgr G. Harpigny, évêque de Tournai.

Sans oublier aussi d’autres engagements, notamment chez les religieux:

(N.B. Ici aussi, nous ne mentionnons que ceux qui ont suivi leur formation au Séminaire à Namur)

  • Fr. Jerry, membre de la Fraternité de Tibériade, a prononcé ses vœux perpétuels le 30 avril 2022, en présence de Mgr P. Warin.
  • Fr. Faustin, moine trappiste de Scourmont (Chimay), a été ordonné prêtre le 14 mai 2022, par Mgr G. Harpigny.
  • Allan Azofeifa, membre du Chemin Néo-catéchuménal, a été ordonné prêtre le 26 juin 2022 à Arras, par Mgr O. Leborgne.
  • Fr. Jean-Baptiste, moine bénédictin de Maredsous/Gihindamuyaga a été ordonné prêtre le 16 juillet 2022 en son abbaye.
  • Fr. Luc, moine bénédictin de Maredsous/Gihindamuyaga a été ordonné diacre en vue du ministère presbytéral le 16 juillet 2022 en son abbaye.
  • Fr. David, Augustin de l’Assomption, a été ordonné diacre en vue du ministère presbytéral le 6 novembre 2022 à Woluwé-St-Lambert, par Mgr J. Kockerols.

Rendons grâce pour ces nouveaux ordonnés et prions pour la fécondité de leur ministère !

Chronique de la vie au Séminaire, au fil des mois…

  • Début septembre, nous avons accueilli deux nouveaux séminaristes en propédeutique (Laurent, de Tournai, et Paul, de Liège), tandis que Martin (de M.-Bruxelles), nous a rejoints après deux années de philosophie à Paris. Cette année, la communauté du Séminaire compte donc 17 séminaristes, issus des 4 diocèses francophones de Belgique. Bien entendu, d’autres séminaristes des communautés nouvelles (néo-catéchuménat, Emmanuel), des religieux et des étudiants de l’IDF (futurs professeurs de religion, futurs assistants paroissiaux ou auditeurs libres) suivent également les cours au Studium du Séminaire.
  • L’équipe pluridiocésaine des formateurs du Séminaire a été remaniée. Ainsi les évêques ont nommé deux nouveaux formateurs : l’abbé Christophe Cossement, qui est curé des UP de Colfontaine, Frameries et Quévy dans le diocèse de Tournai, et le P. Thierry Lievens, s.j., directeur spirituel, ancien président de l’I.E.T. et accompagnateur au Centre ignatien La Pairelle. En revanche, deux formateurs ont vu leur mandat s’achever : les abbés Clément Tinant (formateur depuis 2007) et Paul Vanderstuyft (directeur spirituel depuis 2011). Encore un immense merci à eux pour leur généreux investissement dans la formation des futurs prêtres !
  • L’année a débuté sous le signe de la prière, avec une retraite, belle et profonde, à l’abbaye de Clervaux (G.-D. Lux.), prêchée par Mgr J.-L. Hudsyn, évêque auxiliaire de Malines-Bruxelles, qui nous a ouvert son cœur de pasteur. La rentrée académique a, quant à elle, été présidée par le cardinal J. De Kesel, qui a donné une conférence sur la place de l’Église dans la société actuelle, marquée par la sécularisation, en insistant notamment sur l’exemple de S. Charles de Foucauld.
  • Deux initiatives d’évangélisation ont vu la participation et l’implication de la communauté des séminaristes : le Congrès-Mission à Koekelberg et le Festival JMJ à Maredsous. Que d’initiatives et de créativité pour faire retentir l’Évangile aujourd’hui ! Que de jeunes assoiffés du Christ et prêts à partir à Lisbonne !
  • Un autre temps fort du semestre a été la session sur la « prévention des abus dans la relation pastorale ». Cette session, qui a réuni une cinquantaine de participants, a été animée avec vérité et espérance par la prof. Karlijn Demasure (directrice du Centre de protection des mineurs de l’Université St-Paul d’Ottawa).
  • Enfin, plusieurs excursions ont renforcé notre fraternité et nourri notre soif de culture : que ce soit en équipes de vie (à Anvers, à Aix-la-Chapelle), entre philosophes (à la découverte de Mgr G. Lemaître, théoricien du Big Bang) ou encore avec l’ensemble du Studium (à Louvain)…


Pour soutenir la formation des futurs prêtres…

La prière est le soutien le plus précieux ! Merci de prier pour les vocations – et surtout pour les réponses ! Merci aussi d’encourager les jeunes qui perçoivent un appel intérieur !

Un soutien financier est aussi bienvenu. Actuellement, les frais de fonctionnement du Séminaire (énergies, rémunération du personnel, enseignement, secrétariat, entretien…) se chiffrent à près de 200.000€/an, tandis que les pensions individuelles des séminaristes (repas et vie communautaire) s’élèvent à 2.500€/an. Ces montants sont pris en charge par les quatre diocèses. Tout en étant un établissement public, le Séminaire ne reçoit aucun subside: il fonctionne sur fonds propres et grâce à vos dons.

Pour soutenir la formation des futurs prêtres sur le plan économique :

Diocèse de Namur : BE23 0682 0303 7191 (rue du Séminaire 11B – 5000 Namur)

Diocèse de Liège : BE32 0011 3481 2902 (rue des Prémontrés, 40 – 4000 Liège)

Diocèse de Tournai : BE46 2750 0172 5736 (rue des Jésuites, 28 – 7500 Tournai)

Archidiocèse de Malines-Bruxelles : BE40 2300 7360 7963 (Wollemarkt, 15 – 2800 Mechelen)

D’avance, un grand merci !