« Le mystère de l’homme ne s’éclaire vraiment que dans le mystère du Verbe incarné » (GS 22, §1). Quatre « moments » essentiels jalonnent l’itinéraire anthropologique proposé :
- la création de l’homme à l’image de Dieu, en dialogue avec les acquis scientifiques de la théorie de l’évolution;
- la question du péché originel et son herméneutique théologique de S. Augustin à nos jours; 
- la grâce de la justification (ainsi que le rapport à établir entre nature et grâce); 
- l’accomplissement eschatologique de l’humanité en Dieu : l’Église et le Royaume, la mort et l’au-delà, la résurrection des morts et l’immortalité de l’âme, le jugement, le ciel, l’enfer et le purgatoire, la venue finale du Christ…